Accueil > Conscience et Métaphysique > Communiquer avec les morts, des médiums face à la science.

Communiquer avec les morts, des médiums face à la science.

communiquer avec les morts

Est-il possible de communiquer avec les morts ? Quelques rares scientifiques commencent à s’y intéresser. De plus en plus d’études sur les capacités extrasensorielles, telles que les EMI, la sensation de se sentir observé ou encore la médiumnité, sont réalisées, dans une position plus ou moins comprise.

Nombreux sont les praticiens, qui se retrouvent chaque jour face à des témoignages, des discours à la frontière de la science. Tout en essayant bien sûr, de répondre avec des thermes scientifiques, sur des sujets qui à leurs yeux, sont irrationnels. Ce qui est le cas,  pour les études sur la médiumnité ou encore la transe chamanique en neuroscience.

En effet, la médiumnité de nos jours est toujours perçue comme une pratique rocambolesque, des charlatans aux discours bien rodés prêts à dépouiller des personnes en détresse. Ce qui est bien évidement le cas pour certains, ces pratiques existent bel et bien.

Seulement parmi les fraudeurs, se trouvent des médiums aux capacités bien réelles. Ces voyants, capables de récolter des informations sur des personnes qu’il n’avait jamais rencontrées auparavant. Ils prétendent être en contact avec les défunts présents à côté d’eux. Ils communiquent avec eux et sont capables d’en tirer des informations.

Pour ces médiums, il est possible de communiquer avec les défunts.

Contact avec les défunts, démêler le vrai du faux.

Les charlatans ont leur technique ; ils obtiennent des informations au préalable ou ils peuvent essayer de lire en vous de manière astucieuse ou encore, vous répondre de manière tellement générale, que les informations seraient valables pour tous les cas de figure.

Mais qu’en est-il des véritables médiums ? Ils sont plusieurs à avoir fait leur preuve et avancer une réelle communication avec les défunts.

Alisson Dubois, qui a directement inspiré la série télévisée Médium ou encore le français Henry Vignaud. Ont-ils réellement un « don », celui de communiquer avec les défunts ?

Communiquer avec les morts, des médiums à l’épreuve.

La science a toujours voulu démontrer les preuves d’une supercherie. L’impossibilité d’avoir une quelconque perception venue de nulle part et encore moins un contact pour communiquer avec défunts.
Pourtant, une étude menée par Julie Beishel et Gary E.Schwartz, vient confirmer de manière irréfutable, la capacité de certains médiums à communiquer avec les morts.
Pour leur expérience Julie et Gary ont utilisé un protocole, de manière à pouvoir éliminer toutes supercheries.

 

Julie Beishel étudie les médiums qui communiquent avec les morts

Julie Beishel, directrice du Windbridge Research Center

Pour mener à bien cette expérience, le médium ne possède que le prénom de la personne décédée durant toute la durée de l’expérience. Ce qui élimine toute possibilité de recherche antérieure sur le défunt.

Dans un second temps, le médium n’est pas physiquement présent avec le « client ». En effet, certains faux médiums, sont capables d’obtenir,ou de déduire certaines informations sur le défunt, uniquement à l’aide un contact visuel avec le client.

Troisièmement, pour éviter toutes réponses « générales » qui pourraient s’appliquer à n’importe qui, le médium a obligation de répondre à quatre questions personnelles sur le défunt. La description physique du défunt, sa personnalité, ses hobbies ou activités et pour finir, la cause du décès.

Ces questions, obligent effectivement les médiums à apporter des éléments sur le défunt qu’il ne pouvait connaître. Suivant ce protocole, toute supercherie est mise à l’écart. C’est ce qu’on appelle une étude menée en triple aveugle.

Résultat de l’étude sur la médiumnité, et la possiblitilé d’un contact avec une personne décédée.

La conclusion de l’étude publié dans le magazine explorer en janvier 2007 est formelle:

Les résultats suggèrent que certains médiums peuvent recevoir de manière anormale des informations précises sur les personnes décédées. La conception de l’étude élimine efficacement les mécanismes conventionnels ainsi que la télépathie comme explications de la réception de l’information, mais les résultats ne peuvent pas distinguer les hypothèses paranormales alternatives, telles que la survie de la conscience (l’existence continue, séparée du corps, de la conscience ou de la personnalité d’un individu après mort physique) et super-psi (ou super-ESP; récupération d’informations via un canal psychique ou un champ quantique).

La conclusion de l’étude élimine ainsi toute explication rationnelle, sur la manière dont les médiums obtiennent des informations sur des personnes décédées dont ils ignorent tout.

Il y a deux possibilités, soit le médium communique réellement avec le défunt, sois le médium obtient des informations par une forme de télépathie.

Cependant, l’étude est formelle en éliminant une possible communication télépathique avec le client. Il s’est avéré que dans certains cas les médiums apprennent des informations inconnues par le client lui-même. Des informations dont la véracité a été vérifiée par la suite par le client.

Procédure à respecter pour communiquer avec les défunts.

La perte d’un proche nous pousse à obtenir des réponses un signe de la part de la personne décédée. Cependant, cette expérience montre qu’il y a véritablement une transmission d’informations, qu’aucune explication conventionnelle, ne permet de déterminer comment une telle chose est possible?

Si vous souhaitez rentrer en contact avec un médium, il y a quelques règles à respecter. Dans l’annexe de son livre « le Test » Stéphane Allix invite à la prudence si vous décidez de prendre contact avec un médium.

 

le test de Stephane Allix sur la communication avec les morts

Le test de Stephane Allix

 

Ne fournissez aucun élément sur vous ou le défunt lors de la prise de contact. Pas de nom de famille, ni sexe, ni âge, ni lien parenté. La meilleure chose à faire, c’est d’annoncer uniquement, que vous souhaitez prendre contact avec une personne décédée. Toutefois l’apport d’une photo peut-être demandée pour faciliter le contact avec le défunt.

Lors du rendez-vous, une fois le contact avec le défunt établi, ne répondez que très sommairement aux affirmations du médium. Contentez-vous d’un oui ou d’un non pour répondre à ses questions. Mais ne rentrez pas dans la narration d’anecdote, qui pourrait aider un charlatan à se faire passer pour celui qu’il n’est pas.

Cette étude fragilise un peu plus l’édifice matérialiste, qui est dans une impasse depuis de nombreuses années pour justifier que seul le cerveau produit la conscience.

Vous avez aimé, partagez-moi !!