Accueil > Conscience et Métaphysique > Pourquoi développer l’intelligence émotionnelle dès le plus jeune âge ?

Pourquoi développer l’intelligence émotionnelle dès le plus jeune âge ?

développer l'intelligence émotionnelle

Développer l’intelligence émotionnelle chez les enfants, permettrait de faire évoluer les comportements dans notre société. Chaque jours et à chaque instant nous devons faire face à une biodiversité émotionnelle.

Agréable ou désagréable ces émotions rythme notre quotidien, et de ce fait joue un rôle majeur sur notre bien-être, nos interactions sociales, et même notre physique. En effet, la joie renforce nos artères, l’anxiété réduit les défenses immunitaires, ou encore une peur intense peut modifier la répartition du sang dans l’organisme.

Impact des émotions sur le corps humain

Des chercheurs ont cartographié l’activité dans les différentes parties du corps en fonction des émotions.

Par ailleurs, nos émotions sont de formidables outils, elles se manifestent pour nous délivrer un message, à condition de savoir les écouter.

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est un terme hybride fédérant des idées perçues comme contradictoires.

En effet, l’intelligence est associée à la raison, à des processus évolués de haut niveau. Tandis que les émotions sont associées à des processus primaires, voire inférieurs.

L’intelligence émotionnelle renvoie à l’idée, que la capacité à identifier, à comprendre, à gérer et à utiliser ses émotions, est au moins aussi importante pour la réussite, que les capacités dites intellectuelles.

Après avoir longtemps été considérées comme des phénomènes perturbants, les émotions ont fini par convaincre les scientifiques.

Les recherches menées à la fin du XXe siècle ont en effet mis en évidence que les émotions remplissent un ensemble de fonctions indispensables à l’adaptation de l’être humain à son environnement.

Développer l’intelligence émotionnelle.

C’est un fait, les émotions humaines affectent notre physiologie, notre état d’esprit, nos décisions, et par la même occasion, les personnes qui nous entourent.

Par exemple, la colère peut conduire à dire des choses que l’on regrette, la jalousie risque de créer un comportement possessif, un excès d’enthousiasme peut pousser un individu à acquérir un bien qui dépasse son budget.

Par ailleurs, les émotions sont au cœur de nombreux problèmes et désordres psychologiques. Sur ce point, personne ne peut nier l’importance et le rôle que jouent nos émotions à chaque moment de notre vie.

Pour développer l’intelligence émotionnelle, il existe cinq critères de base à maitriser.

  1. L’identification, être capable d’identifier ses émotions.
  2. La compréhension, comprendre les causes et conséquences de nos émotions.
  3. L’expression, être capable d’exprimer socialement nos émotions.
  4. La régulation, être capable de gérer les émotions quand celles-ci sont inadaptées au contexte.
  5. L’utilisation, être capable d’utiliser ses émotions pour accroitre leurs efficacités au niveau de la réflexion, des décisions ou encore des actions.

Car l’importance, n’est pas forcément l’émotion en elle-même, mais ce que l’individu en fait.

Personne n’enseigne aux enfants comment développer cette intelligence émotionnelle.

Comment construire une société évoluée sans avoir conscience du concept d’intelligence émotionnelle .

En effet, l’éducation obligatoire au sein des écoles n’enseigne pas comment développer cette intelligence émotionnelle.

Comment les enfants peuvent-ils atteindre correctement l’âge adulte, bâtir un monde meilleur, si on ne leur apprend pas à comprendre et à gérer les diverses émotions qui affectent leur vie.

Pour la plupart des personnes, l’éducation est une façon d’apprendre les rouages permettant de faire face à notre monde.

Or, pour évoluer dans ce monde, l’éducation nationale se charge de former les enfants afin d’obtenir un diplôme, pour assurer une potentielle réussite dans le monde professionnel. Mais est-ce suffisant ?

Chacun émettra sa propre opinion sur la question. Cependant, une chose est certaine, dès le plus jeune âge, nous sommes contraints à un système qui exige notre attention durant des heures, et cela s’étale sur plusieurs années de notre vie.

Ainsi, chaque enfant doit rentrer dans un moule, en acceptant une version de la réalité souhaitée par l’élite. En d’autres termes, une grande partie de l’école est tout simplement de la programmation.

Or, cette programmation, peut éloigner certains enfants de ce qu’ils sont réellement.

Se préparer à devenir de bons consommateurs.

De nos jours, l’école est bien plus axée sur la mémorisation par cœur, que sur l’apprentissage.

L’école est une étape, dont le but principal est d’apprendre des informations, sans jamais les remettre en question. Nous apprenons des concepts et des idées qui s’inscrivent dans le paradigme et la structure actuelle de la société.

En revanche, nous n’apprenons rien sur l’importance qu’ont nos émotions dans notre quotidien, ni comment développer l’intelligence émotionnelle.

Au contraire, dans un cadre éducatif, on apprend à faire taire ses émotions, à les enterrer, en les considérants comme quelque chose de secondaire, voire d’anecdotique.

Sommes-nous vraiment éduqués ? Ou simplement préparé pour devenir des robots qui seront de futurs «bons» consommateurs?

«Je ne veux pas d’une nation de penseurs, je veux une nation de travailleurs.»

– John D. Rockefeller.

Rappelons que John D. Rockefeller, a fondé en 1902, le General Education Board. Or, le General Education Board était responsable du financement du système scolaire public américain.

L’émotion est un avertisseur personnel.

Cependant, le sociologue Thomas Scheff, un défenseur de l’éducation émotionnelle affirme que les émotions fournissent des informations précieuses.

Pour le sociologue, nous avons tendance à cacher une émotion derrière une autre.

Prenons l’exemple suivant, dans une réunion, un collaborateur fait une remarque sur un dossier:

-d’un seul coup, un sentiment de colère va monter en vous, car ce n’est pas l’objet de la réunion et vous aviez déjà abordé ce sujet avec lui la veille.

-Derrière cette colère se cache peut-être de la déception, la peur de perdre du temps ou encore de l’agacement.

-Ce sentiment de colère, est-il contre vous parce que vous n’avez pas réussi à vous faire comprendre, ou envers votre collaborateur ?

Il faut accueillir l’émotion comme un message personnel, comme un avertisseur. S’interroger sur l’émotion sous-jacente et déterminer envers qui cette émotion est destinée.

Or, un grand nombre de problèmes qui surviennent dans nos vies proviennent du fait que nous n’avons aucune idée, de comment traiter, ou gérer nos émotions. Pire nous les subissons sans en prendre conscience, nous sommes tout simplement esclaves de celle-ci. Un sujet que nous avions abordé dans l’article l’importance de se reconnecter avec son esprit.

En raison de ce manque d’éducation, un enfant qui n’a pas prêté attention à son corps émotionnel, peut développer de mauvaises habitudes et de mauvais comportements.

Développer les compétences émotionnelles chez les enfants des solutions faciles à mettre en place.

En effet, développer l’intelligence émotionnelle est quelque chose qui peut être mis en place dans n’importe quelle classe, à n’importe quel âge.

L’institut des sciences noétiques fournit un excellent travail dans ce domaine. Cet institut offre une prise de conscience de la science non matérielle et démontre comment nos pensées et émotions ont un effet observable sur le monde physique.

Pour la science post matérialiste, la connexion corps-esprit est vraiment puissante et nous devrions apprendre aux gens à exploiter ce pouvoir.

C’est le travail que fournit l’institut HeartMath, dont le but est d’étudier la régulation du stress, des émotions pour mener une vie plus épanouie.

Ils ont découvert que les informations émotionnelles sont «en fait codées et modulées» dans le champ magnétique qui entoure tous les êtres vivants.

L’une des thérapies encouragées par l’institut HeartMath est la cohérence cardiaque.

L’institut a développé des outils fiables et scientifiquement validés depuis 1991 pour aider les gens à réduire et à éviter le stress tout en éprouvant une paix, une satisfaction et un plaisir accrus. 

Développer ses compétences en intelligence émotionnelle.

Développer ses capacités en intelligence émotionnelle, est un programme proposé par le Yale Centrer for Emotional Intelligence. Grâce à la science et à la pratique, ce centre détermine comment l’intelligence émotionnelle peut faire la différence dans la vie des enfants et des adultes.

Les émotions stimulent l’apprentissage, la prise de décision, la créativité, les relations et la santé.

L’objectif du centre est de concevoir des approches efficaces pour aider les communautés scolaires à comprendre la valeur des émotions, à enseigner les compétences de l’intelligence émotionnelle.

L’objectif est de maintenir des climats émotionnels positifs dans les foyers, les écoles et les entreprises.

Les résultats indiquent qu’en développant l’intelligence émotionnelle nous arrivons à :

  • Meilleure concentration, moins de problèmes d’apprentissage.
  • De meilleures compétences sociales et de leadership.
  • Moins d’anxiété et de dépression.
  • Moins de stress et d’épuisement professionnel.
  • Meilleure performance à l’école.

Nous avions déjà abordé dans un article sur le syndrome du savant, comment des grandes entreprises de la Silicon Valley comme Google, encouragent les salariés à développer leur intelligence émotionnelle, afin d’obtenir des esprits plus créatifs.

Pourquoi développer l’intelligence émotionnelle dès le plus jeune âge ?

Les émotions sont quelque chose que nous éprouvons tous, à tous moments et chaque jour. Ces émotions peuvent être perturbantes, elles peuvent nous faire vivre de moments inoubliables, mais elles peuvent tout aussi bien nous les gâcher.

Seulement, ces émotions négatives nous impactent nous, mais se propagent à notre entourage. Or, nous vivons dans une société qui a relégué les émotions au second plan et qui continue de le faire. Nous subissons la pression de nos employeurs, nous devons faire face à des injustices, nous devons évoluer dans l’insécurité financière, faire face à des violences verbales, physiques.  

Il suffit d’observer l’état d’esprit de la population en général, la plupart des gens ressentent de la colère. Mais chez certains cette colère se transforme en haine, voir en violence.

Certes, il y a encore du chemin pour comprendre pleinement les émotions, et ainsi développer son intelligence émotionnelle. Mais en prendre conscience est un bon début.

En enseignant l’intelligence émotionnelle dans le système scolaire, les générations futures seraient beaucoup moins déprimées, en colère et confuses. Ainsi, ces générations futures seraient mieux équipées que ce que nous le sommes, pour essayer de faire évoluer notre société. Toutefois, il n’y a pas d’âge pour débuter.

Accroitre son intelligence émotionnelle.

Vous avez aimé cet article, partagez-le !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *