L’année 2019 a eu son lot d’étrangeté au sein des recherches scientifiques, voici les cinq études scientifiques les plus surprenantes de 2019.

Un couteau fait d’excréments !! 

C’est surement l’une des études scientifiques les plus surprenantes de 2019. Tout commence par, une célèbre histoire qui circule parmi le cercle fermé des anthropologues.

Une légende rapporte qu’un homme inuit aurait été coincé lors d’une tempête. Il aurait façonné un couteau à l’aide de ses propres excréments gelée pour abattre un chien. Cette histoire était restée au rang de mythe jusqu’à cette année!!

En effet, une équipe de chercheurs a tenté de reproduire cette expérience et fabriquer ainsi le fameux couteau.

L’auteur principal de l’étude, Metin Eren rapporte avoir adopté un « régime arctique » pendant huit jours. Ce régime alimentaire fournit la matière première nécessaire à l’expérience. Celle-ci fût collectée à partir du quatrième jour.

L’équipe a ensuite  façonné en lames de deux manières différentes. Une partie était moulée dans des « moules à couteaux » en céramique et l’autre partie était façonné à la main avant d’être congelé à une température de -20°C. Peu de temps avant l’expérience, les lames ont été sorties du congélateur, puis affutée à l’aide d’une lime en métal.

Mais le résultat et sans appel, lorsque l’équipe a tenté de découper de la peau de porc avec leurs nouveaux couteaux, les lames n’ont laissé que des stries brunes sur la viande…. Cependant par curiosité les chercheurs ont tenté de découper de la graisse sous-cutanée. Là encore, le résultat est sans équivoque puisque le tranchant du couteau fondait et se détériorait très rapidement…

Conclusion de l’expérience « Nous avons donné à nos couteaux les meilleures chances de réussite, malgré cela, ils ne pouvaient toujours pas fonctionner » . L’histoire du couteau fait d’excrément reste donc au rang de mythe!!

Source: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2352409X19305371?via=ihub#bb0020

 

Le ooblek, n’est pas une découverte scientifique surprenante, mais son utilisation peut le devenir !!

Les études scientifiques surprenantes le ooblek

 

Le ooblek est une pâte aux propriétés surprenante. À la fois liquide et solide, elle est considérée comme un fluide « non newtonien ». Cette pâte constituée d’eau et de fécule de maïs, n’est pas uniquement un jeu pour enfant.

Ces matériaux intriguent les chercheurs depuis les années 1930, mais ont suscité un regain d’intérêt depuis les progrès réalisés en informatique. En effet, un nouveau modèle informatique permet de prédire comment cette substance réagira face à différentes forces. Les chercheurs ont simulé le comportement du ooblek pressé entre deux plaques, ou touché par un projectile ou encore écrasé par une roue.

Les résultats sont assez surprenants et cette étrange mixture pourrait bien trouver sa place dans des utilisations innovantes. Entre autres des vêtements de protection qui pourrait bouger de manière flexible, mais se raidir si on est frappé violemment, dans ce cas il agirait comme un bouclier.

Le ooblek pourrait servir également au remplissage des nids de poule. En effet, le ooblek pourrait être déversé dans un nid de poule se déformant pour remplir le vide et se transformant en état solide lorsqu’il est écrasé par les roues d’une voiture.

source:  https://www.pnas.org/content/116/42/20828

 

Parmi les cinq études scientifiques les plus surprenantes de 2019: l’ odderon une demi-particule.

 

L’oddéron, cette semi-particule qui est semi-réelle!!

 

En cette année 2019, les physiciens ont repéré ce qu’ils appellent un odderon, une particule qui ne l’est pas vraiment….En effet, des particules telles que les électrons ou les protons restent présentes pendant une certaine durée.

Pour les odderons c’est plus compliqué, car il semblerait que cette « quasi-particule » clignote dans et hors de notre réalité.

Les physiciens ont envoyé des particules s’écraser les unes contre les autres dans le plus grand collisionneur au monde, le LHC. Les chercheurs ont repéré de curieuses différences dans la façon dont les protons s’entrechoquent, par rapport aux antiprotons. Seule l’existence cette demi-particule l’odderon permet d’expliquer pourquoi cette inégalité est présente.

source:  https://arxiv.org/abs/1903.06992

Une souche d’arbre-vampire.

Située dans les profondeurs d’une forêt neo zélandaise, se trouve une souche d’arbre de Kauri, à première vue banale. Cependant à la tombée de la nuit, ce vampire botanique va pomper les réserves d’eau et de nutriments de ces voisins.. 

Les observations concernant les souches d’arbres maintenues en vie ont été largement rapportées. Cependant, les résultats sur les interactions physiologiques avec les arbres-hôtes indiquent qu’une telle symbiose peut-être beaucoup plus complexe qu’on ne le pensait auparavant.

En effet, pour cette souche d’arbre, l’étude montre que le flux de sève dans les arbres intacts environnants a chuté à des valeurs minimales. Tandis que dans la souche le flux de sève est resté constamment élevé.

La souche vivante s semble agir de manière partiellement autonome, en puisant stratégiquement dans les ressources, plutôt que de faire partie des réseaux racinaires étendus des arbres voisins.

 

Les études scientifiques surprenantes, la souche d'arbre vampire

la souche d’arbre puise dans les ressources des arbres voisins

 

Cependant, le fait d’avoir observé une seule souche d’arbre Kauri vivant, nous empêche de tirer des conclusions plus larges. Mais cette découverte fait partie des études scientifiques surprenantes

source:  IScience

Dans les cinq études scientifiques les plus surprenantes; on retrouve une étrange créature découverte en antarctique.

Une expédition en antarctique, mené par l’équipe « Expedition antartica »; est chargé de balayer les fonds marins grâce à un système d’imagerie Aegis.

Mais au cours de leur expédition, les membres de l’équipe sont tombés sur une créature encore inconnue. En effet situé à 3500 mètres sous la surface, après avoir sorti douze seaux de boue; ils sont tombés sur une créature unique qui ressemble à un croisement gélatineux entre une limace et un hippopotame.

 

Les études scientifiques surprenantes, la découverte d'une nouvelle espèce

La découverte d’une nouvelle espèce, entre une limace et un hippopotame

 

L’étrange découverte fut rapportée dans ce documentaire; les secrets de l’antarctique

Vous avez aimé, partagez-moi !!