Accueil > Santé et bien-être > L’effet kirlian, la preuve de l’existence du biofield selon le Dr Korotkov.

L’effet kirlian, la preuve de l’existence du biofield selon le Dr Korotkov.

La photographie à effet Kirlian a été développée dans les années 1940 par Semyon Kirlian. Cette technique d’imagerie permettrait de capturer l’image du biofield, de l’aura d’une personne.

Ce sujet est bien évidemment controversé, et la photographie à effet Kirlian a suscité de vives critiques. Cependant, le débat n’est pas terminé loin de là.

Les travaux de Kirlian ont été repris par le professeur Konstantin Korotkov en Russie. Il a ainsi mené des recherches concernant la bioélectrographie en développant le système GDV (Gaz Discharge Visualisation). Une technique d’imagerie énergétique utilisée pour surveiller tous les types de déséquilibres biophysiques.

Pour le scientifique russe, le système GDV nous fait entrer résolument dans une nouvelle approche des mécanismes de la vie par la voie du concept d’échange d’énergie/informations avec l’environnement de l’être humain dans sa globalité.

Mais pour le consensus scientifique, ceci n’est qu’une supercherie. Qui est le Dr Korotkov ? Est-ce une preuve de l’existence de l’aura?  Existe-t-il des études sur le sujet ? C’est ce que nous allons aborder dans cet article.

Qui est le Dr Korotkov ?

Konstantin Korotkov est professeur d’informatique et de biophysique à l’Université de Saint-Pétersbourg ; chercheur principal à l’Institut de recherche de l’activité physique de Saint-Pétersbourg, mais également Président de l’Union internationale des Bioélectrography médicales et appliquées.

le Dr korotkov

Le Dr Korotkov

Il a publié plus de 400 articles dans des revues de premier plan sur la physique et la biologie, et il détient 15 brevets sur les inventions biophysiques.

La méthode originelle développée par Kirlian, consiste à placer un objet sur une plaque métallique recouverte d’un film photographique. Ce processus a pour but de représenter l’objet avec un champ coloré.

Le Dr Korotkov quant à lui, s’est inspiré de la photographie à effet Kirlian, pour développer le système GDV (Gaz Discharge Visualisation).

Ce procéder a pour but de mesurer les « flammèches » émises à partir des gaz sécrétés par la peau qui fournissent par leurs formes et leurs localisations, des informations très importantes à propos de l’état de santé physique et psychologique de la personne testée.

De nombreux médecins commencent à comprendre, que bon nombre de maladies ne peuvent être guéries, en raison de troubles émotionnels. Pour cette raison des médecins du monde entier utilisent le système GDV en complément de la médecine conventionnelle.

Cette technique fournit également une aide précieuse pour la recherche en médecine quantique. Parmi ses 12 brevets dans le domaine de la biophysique, figure l’appareil pour la technique GDV qui a été certifié comme instrument médical en janvier 2000 par le ministère russe de la Santé. (source : bio-well PDF Anglais)

Le Dr Korotkov et la bioélectrographie ?

L’existence du corps énergétique est la base des médecines chinoises et indiennes traditionnelles. Pour ces traditions, cela n’a absolument rien de spectaculaire, car nous sommes constamment en interaction énergétique avec notre environnement.

Mais, ce qui a poussé le scientifique à poursuivre ses recherches sur l’effet Kirlian, c’est la corrélation qui existe entre les canaux d’énergie de la médecine traditionnelle chinoise, et la photographie à effet Kirlian.

Le programme du système GDV du Dr Korotkov

Le système GDV et l’utilisation du logiciel développé par le professeur Kortotkov permet de faire la corrélation entre l’imagerie à effet Kirlian et les canaux d’énergie des méridiens.

Le Dr Korotkov ne dénigre en aucun cas la médecine occidentale. Bien au contraire, son seul problème est de se consacrer uniquement de l’aspect mécanique du corps humain. Or, pour ce scientifique, il serait temps de concilier ces deux médecines et non de les opposer.

« Si les gens ont un problème grave, comme une crise cardiaque, ils doivent se rendre à l’hôpital et se faire soigner. »

Toutefois, une approche de la médecine traditionnelle par la bioélectrographie, en prenant en compte l’environnement de la personne, pourrait considérablement baisser le nombre de crises cardiaques.

Le Dr Kortkov cite l’exemple d’une femme venu le consulter pour des symptômes tels que la fatigue, le stress, la dépression et des douleurs dans le corps. Elle prenait plusieurs médicaments pour chacun de ces maux.

Or, avec l’imagerie issue de l’effet kirlian, le Dr korotkov a remarqué des parties de son aura qui étaient faible. Il lui a recommandé des exercices pour renforcer ces zones. Sa santé s’est améliorée et la femme a interrompu ses traitements médicamenteux.

L'effet Kirlian met en avant l'existence du biofield

Pour Konstantin Korotkov, Le système GDV, basé sur l’imagerie à effet Kirlian met en avant l’état de santé d’une personne par l’intermédiaire du biofield.

La photographie à effet Kirlian pour observer l’intuition.

Le Dr Korotkov a remarqué un lien étrange entre le biofield, et le fait que les gens soient capable de ressentir la présence d’un personne situés derrière elles.

Ainsi, dans une expérience, le chercheur a demandé au participant de s’asseoir sur un siège pendant qu’une autre personne s’approcher discrètement par derrière.

Par ailleurs, les résultats ont démontré que lorsqu’un étranger s’approchait par derrière, dans la plupart des cas, le champ d’énergie de la personne assise ne changeait pas.

Cependant, lorsqu’un membre de la famille, ou un proche, s’approche par derrière, leur champ d’énergie augmente immédiatement.

Pour Korotkov, il existe une véritable interaction du champ d’énergie entre les personnes.

Vous avez déjà surement rencontré dans votre vie, ce qu’on appelle une personne solaire. Ces personnes radieuses qui dégagent une aura positive, aux côtés desquelles vous vous sentez bien sans pour autant pouvoir l’expliquer.

Les critiques sur la bioélectrographie.

Bien évidemment, l’aura ne correspond pas à l’approche scientifique occidentale commune.

En effet, la science occidentale à une approche matérialiste qui prend en compte uniquement le corps physique et se ferme dès que l’on aborde l’éventualité d’un corps psychique, du QI, ou encore du biofield.

Pour se rendre compte du malaise, il suffit de se rendre sur wikipedia. Cette encyclopédie est une référence de fiabilité, et l’une des règles d’or de Wikipedia c’est d’assurer la neutralité des points de vue.

Toutefois, lorsque l’on aborde des sujets dits « sensible » wikipedia se transforment vite en une guerre d’opinion, de prise de position, et remet en cause sa fiabilité par son manque d’objectivité. Et concernant l’article sur l’effet kirlian nous sommes très loin de la neutralité.

Car si l’on observe l’article wikipedia sur l’effet Kirlian, à première vue, il est vide et manque curieusement d’informations.

Par conséquent, toute personne qui se contente de la page wikipedia pour en apprendre un peu plus sur l’effet kirlian, peut facilement interpréter que cet effet est une supercherie  et que le sujet est clos.

Les quelques critiques et liens présents sur l’article proviennent d’organisations au comportement non scientifique ou « scientiste ». Ces groupes n’ont aucune neutralité sur le sujet et font de l’idéologie allant dans leur sens.

Cependant, si l’on clique sur l’onglet discussion de l’article wikipedia sur l’effet Kirlian, on peut constater que les différents contributeurs à la rédaction de l’article sur l’effet Kirlian débattent sur le sujet depuis 2006 sans arriver à un accord.

En ce qui nous concerne, nous verrons qu’il existe d’autres sources ayant une tout autre opinion sur le sujet. Et concernant les sujets « sensible » il ne faut pas se contenter uniquement de wikipedia.

Pourquoi la science « officielle » refuse la bioélectrographie.

Il n’y a tout simplement pas de recherche scientifique sur ce sujet en France, cela remet sans doute trop de choses en question, personne ne veut se confronter et ça n’intéresse aucune firme. Et pour cause, il n’y a aucun médicament à inventer avec ça.

Dans la chine ancienne, les médecins avaient pour fonction de garder les gens en bonne santé, ils n’étaient payé qu’à partir du moment où les personnes étaient en parfaite forme physique.

Dans la médecine occidentale, nous procédons à l’inverse. Les professionnels de santé et les sociétés pharmaceutiques gagnent de l’argent quand les gens sont malades.

On peut facilement comprendre le manque d’enthousiasme pour étudier un sujet qui va à l’encontre de leur conviction, et qui de plus leur causerait du tort.

Toutefois, il existe une avant-garde de chercheurs et de praticiens qui reconnaissent le lien Corps/énergie qui ne sont pas toujours issu des universités « scientifiques » mais qui apportent quelque chose dans leurs domaines.

La photographie à effet Kirlian dans les études universitaire.

Au sujet de la bioélectrographie, on trouve de nombreux articles sur des sites scientistes qui discréditent le sujet. En ce qui concerne la science conventionnelle, elle ne s’y intéresse tout simplement pas. Pour finir, la page wikipedia est pauvre en contenu suite à un désaccord qui dure depuis presque de 15 ans.

Pourtant, des études sérieuses mettent en avant, et reconnaissent les effets de la bioélectrographie. Celle-ci provient du Brésil et cite tout simplement dans son rapport:

La bioélectrographie mesure les émissions de photons et d’électrons des êtres vivants et il est possible d’évaluer l’état de santé des personnes.

source : Etude universitaire Piracaiba PDF (Anglais) 2016

Une autre étude de BIOMEDICAL journal of scientifique daté de mars 2019 site :

La méthode GRV permet la visualisation de décharge de gaz des radiations d’un champ biologique de la personne (par la méthode Kirlian). Rapidement et avec une grande précision, il est possible de trouver des changements de structures de champ et des potentiels de radiations de puissance de corps biologiques. Ce qui permet de diagnostiquer efficacement les maladies de la personne.

Selon cette étude non seulement l’effet Kirlian fonctionne, mais en plus de cela il diagnostique rapidement et avec précision diverses pathologies. BIOMEDICAL journal of scientifique (Page web Anglais)

Cette méthode de diagnostique, permets de détecter un problème dans l’énergie avant qu’il ne soit passé dans la matière, ce qui est une avancée considérable par rapport à une radiographie qui ne montrera que les dégâts causés.

L’effet Kirlian permet de distinguer les émotions.

L’effet Kirlian, nous montre l’impact que peuvent avoir les émotions sur le champ d’énergie d’une personne.

En effet, le professeur Korotkov a constaté que les émotions négatives, comme la colère, l’envie, la jalousie détruisent le champ d’énergie d’une personne. Mais le contraire est également observé.

« L’aura d’une personne est renforcée par des sentiments positifs comme la joie, l’humour et l’amour »

Cependant pour le biophysicien cette « aura » affecte également les personnes aux alentours

« Les personnes malades ont plus de chances de guérir lorsqu’elles sont entourées de personnes aimantes qui peuvent envoyer des émotions positives et aider le processus de guérison. » K Korotkov

Après 30 ans de recherche le Dr Korotkov est convaincu que nous ne sommes pas qu’un corps matériel.

Mesurer l’impact des émotions négatives sur le biofield

Si l’on s’en réfère à l’étude citée précédemment dans biomédical journal of scientifique, sur les recherches menées grâce à la technologie GDV, on peut constater qu’elle vient directement confirmer les dire du Dr Korotkov sur l’impact des émotions sur le champ d’energie.

Des radiations destructrices apparaissent chez la personne à la suite d’émotions négatives

  • La douleur donne des vibrations – de 0,1 à 2 hertz;
  • la peur de 0,2 à 2,2 hertz;
  • infraction (mauvaise action) -de 0,6 à 3,3 hertz;
  • irritation – de 0,9 à 3,8 hertz;
  • indignation -de 0,6 à 1,9 hertz;
  • l’égoïsme -2,8 hertz;
  • irascibilité (irritabilité) – 0,9 hertz;
  • flash de rage – 0,5 hertz;
  • colère – 1,4 hertz;
  • arrogance – 0,8 hertz;
  • fierté -3,1 hertz;
  • négligence -1. 5 hertz;
  • supériorité -1,9 hertz;
  • offense/outrage -3 hertz.

Les chercheurs en médecine physique ont remarqué il y a longtemps que les personnes positives qui mènent un mode de vie sain ne sont pas malades.

Ils se maintiennent en bonne santé lorsque la fréquence des vibrations de leur champ d’énergie a été incluse dans une résonance avec une fréquence de vibrations de 8 hertz.

Or, tout au long des millénaires, la fréquence des vibrations de notre planète était de 7,8 à 8,2 Hz. Les physiciens l’appellent la fréquence de Schuman. Nous avions déjà abordé ce sujet ici.

Les biophotons et le biofield.

Des recherches issues de nombreux domaines d’investigation indiquent que le corps est un système énergétique complexe, plutôt qu’une simple machine.

Bien que la bioélectrographie du Dr Korotkov, ne soit pas reconnue par le consensus scientifique, le bioélctromagnétisme quant à lui commence à prendre place dans ce même milieux.  (source : Etude de Berverly Rubik Page Web Anglais )

Or, la bioélectrographie et le bioélectromagnétisme ont un point commun, le biofield qui n’est ni plus, ni moins que l’aura, le Ki, le chi ou encore le prana. Pour approfondir le sujet sur le bioélectromagnétisme voir notre article sur les biophotons.

Toutefois nous le répétons encore une fois, nous sommes dans un milieu non réglementé. Il existe de nombreux charlatans, attention au choix du praticien.

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *