Accueil > Ufologie/OVNI > Les récits d’étonnantes observations d’ovnis au moyen-âge

Les récits d’étonnantes observations d’ovnis au moyen-âge

observations d'ovnis au moyen-âge

Des récits d’observations d’ovnis sont relatés depuis le moyen-âge. Ces récits existent depuis toujours, l’homme s’est toujours confronté à ces apparitions qui ne sont divulguées que depuis récemment.

Les observations d’ovnis ont toujours fait parti du domaine de l’étrange et c’est toujours le cas. C’est un milieu où se côtoient sceptiques et croyants ; les curieux et les faussaires. Toutefois, les témoignages, les récits d’apparition d’ovnis touchent toutes les populations, des observations ont été rapportées sur tous les continents.

Ces récits touchent également toutes les classes; de troublants témoignages sont racontés par des agriculteurs, des pilotes de ligne chevronnées, des militaires de haut rang, des chercheurs, mais également des peuples reculés vivant en Amazonie ou au Tibet. Mais l’autre particularité de tous ces récits, c’est qu’ils ont traversé les siècles.

Des observations d’ovnis à toutes les époques.

Aujourd’hui, le processus de divulgation semble se dérouler assez rapidement, ainsi, pour la plupart des gens ces observations sont maintenant considérées comme des faits.

Des documents déclassifiés, des témoignages de la part de personnes crédibles, de hauts fonctionnaire, mais également le nombre d’observations, font de ce phénomène un fait. De plus, ces faits ne peuvent plus être entièrement considérés comme des phénomènes météorologiques ou encore des canulars. Bien que la plupart des récits, après examen, sont considérés comme tels, il reste toutefois des cas qui n’ont aucune explication.

Sur ce point, un groupe spécialisé dans l’étude et l’information des phénomènes aérospatiaux non identifiés tel que le GEIPAN, nous confirme la présence de réelles observations non identifiée.

Les récits présentés dans cette article n’ont pas l’objectif de convaincre un phénomène qui n’est plus à prouver, mais d’aborder la question, depuis  quand les observations d’ovnis sont rapportées?

Les observations d’ovnis au moyen-âge considérés comme des sortilèges.

Il existe plusieurs cas documentés au début du moyen-âge rapportant de curieuses observations. L’un d’entre eux est présenté en latin sous sa forme originale, à travers un document Liber contra insulam vulgi opinionem.

Ce récit est relaté par Agobard de Lyon, un homme d’église du haut moyen âge, où il critiquait les croyances populaires, ainsi que la superstition des villageois à l’époque.

En effet, la grêle, le tonnerre ou encore le murrain (maladie qui tuait le bétail) était pour les villageois un sortilège jeté « par les habitants de Magonia, une contrée du ciel d’où viennent les vaisseaux que l’on voit dans les nuées » D’où pouvait provenir cette croyance populaire qu’entretenaient les villageois?

L’homme d’Église va également raconter qu’en 840, il fit confronter à 3 hommes et 1 femme lynchés par la foule. Le motif n’était autre que les villageois, les avez vu descendre d’un de ces « navires dans les nuages ». Les villageois les accusaient d’être des magiciens envoyés par le duc de Bénévant. La foule mit à mort les captifs, puis les jetèrent dans le Rhône.

En 842, Agobard de Lyon, va mentionner dans ces écrits l’observation « d’armées multicolores » avancer dans le ciel.

C’est une déclaration est assez surprenante pour un récit du IXé siècle. À cette période les superstitions étaient nombreuses, toutefois d’après l’archevêque c’est tout un village qui aurait été témoin « d’un navire dans les nuages ».

Ensuite cet homme, moins superstitieux que les villageois, puisque ses écrits concernaient justement la crédulité des villageois concernant les phénomènes naturels, raconte avoir lui-même observé une « armée multicolore » dans le ciel.

De curieuses observations d’ovnis au moyen âge, le phénomène de Nuremberg en 1561.

Ce récit suscite un grand débat au sein des historiens, des météorologues et des ufologues. Cet évènement rapporté au XVIe siècle par un graveur et imprimeur Allemand Hans Glaser décrit un phénomène céleste au dessus de la ville de Nuremberg.

 

Observations d'ovnis au moyen âge, le phénomène de Nuremberg

Observations d’ovnis au moyen-âge à Nuremberg

À gauche du document, se trouve la ville de Nuremberg, à droite se situé à l’époque le quartier de St Léonard. On peut constater que l’église dans le quartier de St Leonard est en flamme, des boulets semblent tomber sur cette église.

Hans Glaser a pris soin de raconter la scène par écrit:

« En l’an 1561 le 14 avril au matin, entre l’aube et peu après vers quatre ou cinq heures, est apparu sur le soleil alors qu’il se levait une vision effrayante et vue par nombre d’hommes et de femmes à Nuremberg, à la porte de la ville, et dans la campagne.

D’abord sont apparus avec le soleil deux arcs rouge sang comme la lune dans son dernier quartier, en haut et en bas scintillant comme le soleil, et des couleurs de sang de chaque côté. Tout autour du soleil, on voyait de nombreuses sphères, de couleur bleuâtre ou ferreuse ou noire. D’autres couleurs de sang étaient formées en cercle de chaque côté du soleil. D’autres encore sont apparues par rang de trois, d’autres par rang de quatre. Entre ces dernières, on voyait des croix rouge sang. Et entre toutes ces sphères et croix des trainées rouge sang à l’arrière-plan.

À cette vision se mêlaient des cylindres souples et creux. Il y avait aussi trois grands cylindres, un à main gauche, un à droite et un troisième au-dessus du tout. Et dans ces cylindres étaient quatre sphères ou plus. Tous ceux-là ont commencé à se battre entre eux : on rapporte que les sphères sont d’abord entrées dans le soleil, et en sont ressorties pour s’entrechoquer, les grands cylindres ont commencé à se tirer dessus avec des sphères.

Pendant une bonne heure, tout cela a combattu violemment et lutté jusqu’à épuisement des forces en s’élevant et s’abaissant devant le soleil. Enfin, comme il a été rapporté, tous les objets ont chuté vers la terre, comme s’ils voulaient tout incendier et sont finalement tombés sur le sol dans un grand élèvement de vapeur et se sont dissous.

Après ce spectacle, on raconte qu’est apparue dans le ciel une chose semblable à un grand et large fer de lance noir, son emmanchement orienté à l’est et sa pointe à l’ouest.

Mais ce que tous ces signes signifient, Dieu seul le sait. Mais comme nous avons vu se succéder ces derniers temps dans le ciel tant de signes différents que Dieu tout-puissant a fait apparaître — comme s’il voulait nous faire faire pénitence pour notre vie de péchés — nous sommes si ingrats que nous négligeons de tels signes et prodiges, et que nous plaisantons sur le sujet et en faisons fi.

Il est à craindre que Dieu nous inflige une terrible punition pour notre ingratitude. Cependant, ceux qui craignent Dieu ne le négligeront nullement et tous ceux-là garderont fidèlement l’avertissement de leur Père miséricordieux, amélioreront leur vie et serviront Dieu avec joie pour que celui-ci détourne de nous sa colère et la punition méritée. Pour que nous comme ses enfants puissions vivre ici pour un temps et là-bas pour l’éternité.

Que Dieu nous vienne en aide. Amen.

Par Hans Glaser, peintre de lettres à Nuremberg. »

Phénomène météorologique, hallucination collective, histoire inventée de toute part ou réelles observations d’ovnis, chacun interprète ce récit comme il l’entend. Puisque personne ne détient la vérité.

Une autre observation d’ovnis au moyen-âge, le spectacle céleste de Bâle en 1566.

Le spectacle céleste de Bâle est un document conservé à la bibliothèque nationale de Zurich. Ce document, mentionne une série d’événements inhabituels qui se sont déroulés en 1566.

Sur le prospectus on peut apercevoir la cathédrale, ainsi que son monastère. Dans la cour, plusieurs individus issus de la bourgeoisie assistent au spectacle céleste. Ces apparitions semblent être au centre de toutes les conversations.

 

Observations d'ovnis au moyen-âge, le spectacle céleste de Bâle

Observations d’ovnis au moyen-âge à Bâle

Là encore, l’illustration est accompagnée d’un récit:

« En l’an 1566 par trois fois les 27 et 28 juillet, ainsi que le 7 août, au lever et coucher du soleil a été vu une apparition curieuse dans le ciel à Bâle.

L’an 1566 le 27 d’août, après que le soleil avait brillé chaudement et bonnement dans le ciel clair et lumineux, vers 9 heures du soir, il a pris soudainement une autre forme et couleur.

D’abord, il a perdu ses rayons et sa brillance, ensuite il ne fut pas plus gros que la pleine lune et pour finir il a semblé pleurer des larmes de sang et l’air derrière lui est devenu noir. Et il a été vu par tous les gens de la ville et de la campagne.

De même, la lune qui était presque pleine et a brillé durant la nuit était presque rouge et couleur de sang. Le jour suivant, le dimanche, le soleil s’est levé vers six heures et couché avec la même apparence qu’il avait quand il s’était couché auparavant. Il a éclairé les maisons, les rues et les environs comme si tout était rouge feu et sanglant.

Plus tard, le 7 août, vers le lever du soleil et un peu avant, on a vu de grandes sphères noires qui allaient et venaient avec grande vitesse et précipitation devant le soleil et s’entrechoquaient, comme sil elles menaient un combat. Certaines sont devenues comme enflammées et rouges, sont tombées et ont disparu. »

La partie qui suit est une conclusion de son auteur Samuel Apiarius, qui considère cette apparition comme un avertissement céleste.

Là encore, chacun interprétera cette illustration et ce récit comme il l’entend. Certains, évoquent encore un phénomène météorologique, pour d’autres ce témoignage est une authentique observation d’ovnis. Ce qui est sur, c’est que l’événement et sa description ressemblent étroitement à celui de Nuremberg.

Ce ne sont là que des exemples parmi tant d’autres. Pour les passionnés il existe toutefois, de la littérature consacrée aux phénomènes OVNIS de l’antiquité jusqu’au temps moderne.

 

livre sur les ovnis au fil des siècles

Les OVNIS au fil des siècles

 

Lire un extrait en cliquant sur aperçu gratuit.

 

Les observations d’ovnis ont traversé notre histoire, notre monde. Ces objets font des choses qui sont censées être impossibles. Ils ne ressemblent à aucun avion connu, ils violent les principes de l’aérodynamique. Tout cela a été observé et confirmé, que ce soit par des pilotes aguerris ou encore leurs appareils de mesure.

Cependant, après toutes ces années, nous ne savons toujours pas qui opère précisément ces objets. Nous pouvons avoir des idées, mais la vérité c’est que nous ne savons pas.

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *