Accueil > Univers et Cosmologie > Création de l’univers; création spontanée ou principe créateur?

Création de l’univers; création spontanée ou principe créateur?

La création de l'univers est un vaste sujet brulant. Soit celui-ci s'est créer de manière spontannée, soit un principe créateur

La création de l’univers; il existe actuellement deux clans, pour expliquer la création de l’univers. Il y aurait d’une part la création spontanée, mais également le principe créateur?  Grâce aux dernières découvertes en astrophysique, celles-ci ont permis aux astronomes de remonter toujours plus loin dans le temps. Jusqu’à quelques fractions de secondes seulement après les premiers instants de l’univers.

La création de l’univers serait due a l’existence d’un  multivers ?

 

La création de l'univers aurait été créer en même temps que d'autres univers

Pour expliquer l’incroyable précision de notre univers, il en existerait une infinité, ce qui conduirait forcément à un univers tel que le notre pouvant abriter la vie.

 

Stephen Hawking étaient devenu le chef de file des partisans de la création spontanée. Pour lui le cosmos n’a eu besoin d’aucune aide extérieure ni d’une intervention divine pour naître et se développer. Il plaide en effet  pour le déterminisme cosmique.

En effet, les lois de la physique quantique gouverne le Big Bang. Celui-ci pouvait émerger du néant à partir de l’énergie du vide quantique.  Pour se représenter le multivers imaginé par Hawking, il faut se représenter les bulles de gaz qui se forment dans l’eau bouillante.

Une quantité de bulles se forment et disparaissent aussitôt. Celles-ci représentent les mini  univers qui se créent et s’effondrent aussitôt.

Parmi ces minis bulles quelques-unes arrivent à croître, évitant ainsi l’effondrement rapide; poursuivant ainsi leur expansions à un rythme accéléré. Et enfin, parvenir à créer un univers tel que le nôtre avec ses propres lois physique qui puisse abriter la vie.

Cette théorie avance que  le Big Bang n’est plus un événement unique ayant accouché d’un univers parfait. Mais plutôt comme un événement quantique et spontané, où notre univers se serait créer parmi une infinité d’autres univers.

Seulement voilà qui dit infinité d’univers, dit forcément univers où tout peut se produire. En effet  le terme infini n’est pas très apprécié, il sert même de refuge. En effet, infini signifie que même les choses les plus absurdes peuvent se produire y compris un univers  où toutes les planètes seraient carré, ou jaune ou tout autres idées farfelues.

La création de l’univers est-elle l’œuvre d’une intelligence, d’un principe créateur ?

En effet les principaux partisans du principe créateur se trouvent parmi les astrophysiciens. Ils y voient dans le Big Bang, la trace d’une conscience supérieure.

George Ellis cosmologiste et vainqueur du prix de Templeton en 2004 estime que l’ajustement si précis des lois de l’univers tient du miraculeux.

Mais encore George Smoot , astrophysicien et cosmologiste américain, prix nobel de physique en 2006 partage également cette vision.

Le physicien australo-britanique Paul Davies, professeur à l’université d’état de l’Arizona n’hésite pas à écrire :

« J’appartiens au nombre de ces chercheurs qui ne souscrivent pas à une religion conventionnelle, mais refusent de croire que l’univers est un accident fortuit. L’univers physique est agencé avec une ingéniosité telle que je ne puis accepter cette création comme un fait brut. Il doit y avoir, à mon sens, un niveau d’explication plus profond. Qu’on veuille le nommer  Dieu est affaire de goût et de définition ».

Le principe créateur est l’évidence d’une organisation complexe et en profondeur du cosmos dès ses premiers instants pour de nombreux scientifiques athée.

La création de l’univers, des chiffres et des nombres avant la matière.

Les frères Bogdanov avancent ; qu’à l’image de l’être humain qui possèdent son propre code génétique en lui octroyant des prédispositions génétique à la naissance, l’univers posséderait son propre « code cosmologique »

Leur hypothèse suggère qu’aux premiers instants du Big Bang toutes les informations nécessaires à la naissance de l’univers et à son développement, étaient présentes sous forme d’information numérique. Ce code contiendrait toutes les lois physiques et toutes nos constantes sur lesquelles reposent notre réalité.

Tout semble ajusté comme si le cosmos entier, de l’atome à l’étoile, avait exactement les propriétés requises pour que l’homme puisse y faire son apparition !!

 

création d'un univers reglé comme une horloge

Un univers réglé comme une horloge!!

 

Un univers unique avec ses propres lois.

Effectivement, si une seconde après le Big Bang, le taux d’expansion de l’univers avait été plus lent ne serait-ce que de un sur un milliard, le cosmos naissant se serait effondré sur lui-même. À l’inverse un Big Bang un tant soit peu plus rapide et les étoiles n’auraient jamais vu le jour !!

Le proton existent par milliards de milliards de milliards et ils sont tous rigoureusement identiques, mais c’est une particule stable qui doit se désintégrer après un temps de l’ordre de dix-mille milliards de milliards de milliards d’années, alors que le durée de vie du neutron est de seulement petit quart d’heure.

Pourquoi le proton est-il 1835 fois plus lourd que l’électron ? et non 1834 ou 1836 ?

La constante de structure fine qui est exactement 0.007 297 352 566 4  pourquoi ce chiffre et pas un autre. La constante de structure fine décrit la force relative de l’électromagnétisme.

Une valeur légèrement plus grande augmenterait l’attraction ou la répulsion entre particules chargées. Cela changerait la taille des atomes, les bandes d’énergie des électrons, et donc toutes les couleurs dans la nature.

Une valeur proche de l’unité conduirait à des interactions si importantes entre particules qu’il ne serait même plus possible de les individualiser, la notion même de particule deviendrait problématique

La création de l’univers principe créateur ou hasard  parfait ?

Pour les partisans du principe créateur, la probabilité pour que tous les paramètres cosmiques évoqués se soient combinés par le simple fait du hasard et si faible qu’elle en devient ridicule.

L’astrophysicien et écrivain vietnamo-américain Trinh Xuan Thuan cite:

« La probabilité que notre univers soit issu du hasard est comparable à celle d’un archer réussissant à planter se flèche au milieu d’une cible carré de 1 centimètre de coté et situé à l’autre bout de l’univers »

Un spécialiste de la modélisation Pierre Périer a ainsi calculé la probabilité d’obtenir par hasard certaines protéines qui constituent les briques fondamentales de la vie, en estimant le nombre maximal de collision ayant eu lieu dans l’océan primordial où est apparue la vie.

Sachant que chaque protéine est constituée de 20 acides aminés différents. Or il existe plus de 2 milliards de milliards de façons de placer 20 entités le long d’une chaîne.

Sa conclusion, quel que soit le chemin emprunté, la réalisation des différentes probabilités demande plus de temps que l’âge de la terre. L’émergence du vivant aurait  eu selon lui besoin d’un petit coup de pouce du  « divin ».

Reste que l’identité de ce mystérieux « architecte »  à l’origine de la création de l’univers reste impossible à déterminer. Dieu, conscience supérieure, extra-terrestre voir même, univers holographique, les hypothèses sont nombreuses et invérifiable pour le moment.

Alors création spontanée ou principe créateur?

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *