Accueil > Expérience Mort Imminente > Les 9 étapes de l’EMI, selon les témoignages du Dr Moody.

Les 9 étapes de l’EMI, selon les témoignages du Dr Moody.

Les témoignages d’EMI, il y a t-il une vie après la mort ?

Un pionnier dans ce domaine nous a permis de faire une remarquable avancée concernant les expériences de mort imminente.

Les nombreux témoignages d’EMI ont révélés des similitudes qui ont permis au Dr Raymond Moody de créer une chronologie en différentes étapes pour décrire cette expérience. Pourtant, de nature sceptique, ce médecin reste prudent et n’affirme pas détenir les preuves scientifiques d’une vie après la mort.

Il s’efforce de trouver aux phénomènes étudiés des explications naturelles. Comme l’effet de drogues anesthésiantes,  l’influence psychologique d’un conditionnement culturel ou religieux. L’interruption de l’alimentation du cerveau en oxygène ou encore une explication neurologique prétextant des altérations subies par le système nerveux.

Or aucune de ces interprétations ne résiste à un examen approfondi. Elles restent de ce fait au rang d’hypothèses.  Seulement, en vue de l’absence de preuves,  l’hypothèse  de la permanence d’une forme de conscience après le mort physique du corps ne doit pas être écartée.

Si l’on se veut objectif cette hypothèse doit prendre place en attendant une évolution des connaissances humaines.

C’est ce qu’a fait le Dr Raymond Moody, il décrit les EMI en différentes étapes : (témoignages d’EMI d’après le livre du Dr Moody)

Première étape, selon les témoignages d’EMI: entendre sa propre mort.

 

Les témoignages d'EMI

 

 

De nombreux patients attestent avoir entendu leur médecin, leurs proches ou d’autres inconnus présents annoncer leur mort.  Suite à un accident de moto un jeune homme témoigne

J’ai entendu une voix de femme qui demandait :  « Est-ce qu’il est mort ? »  et quelqu’un d’autre a répondu  « oui, il est mort »

Mais encore le témoignage d’un médecin :

Une de mes clientes eut un arrêt du cœur juste au moment ou un autre chirurgien et moi-même nous apprêtions à l’opérer. J’étais là, j’ai vu ses pupilles se dilater. Nous avons tenter de la ranimer, mes en vain.

J’ai dit à mon confrère « essayons encore un coup avant de renoncer ». Et son cœur s’est enfin mis à rebattre, puis elle a repris connaissances. Elle a déclaré ne pas se souvenir de sa « mort », mais elle a entendu la fameuse phrase du médecin « essayons encore un coup avant de renoncer » 

Une femme qui a dejà souffert de plusieurs accidents cardiaques raconte lors d’une de ces crise :

Brusquement, j’ai été prise de douleurs dans la poitrine. Mon mari et un de nos amis ont entendu le bruit de ma chute et se sont précipités à mon secours. Je me suis subitement retrouvé dans une obscurité complète. Dans cette obscurité j’ai entendu mon mari comme s’il était très loin s’écrier « cette fois c’est fini » Et moi je pensais « oui, il a raison c’est fini »

Nombreux sont ceux, qui témoignent de ce verdict pour le moins surprenant, certains on conscience de ce qu’il se passe alors que d’autres ne comprennent pas la situation.

Deuxième étape de l’EMI: le sentiment de calme et de paix.

 

EMI: le sentiment de calme et de paix.

le sentiment de calme et de paix.

 

La plupart des gens, décrivent des sensations ou des pensées très agréable lors des premiers instants de leur EMI.

Un homme qui était « mort » à la suite de blessures reçues au Vietnam déclare :

J’ai senti une sorte de grand soulagement. Je ne souffrais pas, et je ne me suis jamais senti autant décontracté. J’étais à l’aise tout était bien.

Une femme ranimée après une crise cardiaque déclare :

Je commençais à éprouver des sensations délicieuses. Je ne ressentais absolument rien si ce n’est paix, réconfort, bien être et un grand calme. J’avais l’impression que tous mes ennuis avaient cessé.

Cette sensation de calme, de sérénité est une des caractéristiques commune parmi les nombreux témoignages d’EMI.

Troisième étape de l’EMI: les bruits.

 

Les témoignages d'EMI vie après la mort

les bruits

 

Un certain nombre de témoignages d’EMI font allusion à d’étranges bruits, de drôle de sensations auditive au moment de la mort ou l’approche de celle-ci.

Pour certains le bruit est vécu de manière désagréable. Un homme dont la « mort » se prolongea pendant 20 minutes au cours d’une intervention chirurgicale à l’abdomen raconte :

« une sorte de vrombissement  franchement pénible provenant de l’intérieur de ma tête. Cela me mis très mal à l’aise… Je n’oublierai jamais se son »

Cependant d’autres témoignages déclarent un bruit plutôt agréable, c’est le cas d’un homme déclaré mort à son arrivée à l’hôpital.

« j’entendais quelque chose qui ressemblait à un tintement de cloches dans le lointain, comme apporté par le vent. Cela évoquait des harpes, c’était le seul son que je puisse percevoir par moment ».

Nombreux sont ceux, qui rapportent des sons parfois inconnu, impossible de les décrire, ou de les comparer a des sons connu. L’interprétation des ses sonorités varient en fonction des personnes.

Quatrième étape selon les témoignages d’EMI: le tunnel obscur.

 

le tunnel obscur

le tunnel obscur

 

 

La plupart du temps simultanément aux « bruits » entendus, les mourants éprouvent la sensation d’être emporté très rapidement à travers une sorte d’espace obscur.  Plusieurs termes reviennent : caverne, puits, tunnel, vide etc… Bien que les termes soient différents, ils évoquent plus ou moins la même chose.

Au cours d’une maladie grave, un homme parvint si près de la mort que ses pupilles se dilatèrent, tandis que son corps devenait froid, il raconte :

« Je me trouvais dans un espace vide, dans le noir complet. C’est difficile à expliquer, mais je sentais que je m’enfonçais dans ce vide, en pleine obscurité. J’avais pourtant toute ma conscience »

Les sons et l’obscurité est très souvent rapporté lors des témoignages d’EMI. À ce moment là les personnes ayant vécues cette expériences déclarent se sentir apaisé malgré la situation. Plusieurs témoins font référence à une sorte de « vallée obscur ». Difficile de mettre des mots sur les ressentis.

Cinquième étape de l’EMI: la décorporation.

 

EMI: la décorporation

la décorporation

 

Pour nombres de gens, on peut dire que c’est une tâche impossible, que de concevoir ce que pourrait signifier le verbe exister, en dehors de l’enveloppe corporelle. Celle à laquelle nous sommes accoutumés.

De ce fait, certains ne se rendent pas compte de leur « mort »  jusqu’à ce qu’ils se voient eux-même.

« je ne me rendais pas compte que je ressemblais à ça, d’habitude je me vois en photo ou en face à face dans une glace ? Ce qui me donne qu’une image plate. Mais là mon corps était devant moi, et je pouvais le regarder ; je le voyais très nettement en entier à une distance d’environ deux mètres. J’ai mis un certain temps avant de m’apercevoir que c’était moi !! »

La plupart des récits sur la décorporation relate un fait qui se déroule avec sérénité.

Une jeune fille raconte l’expérience de la décorporation suite à un accident :

« Je voyais mon corps coincé dans la carrosserie, au milieu d’un tas de gens qui se pressaient tout autour, mais cela me laissait complètement indifférente. C’était comme s’il s’agissait d’autre chose… Je n’ignorais pas que c’était mon corps, mais ça m’était égal ».

Apres le rapide passage dans ce « tunnel obscur » les expérienceurs rapportent en général la décorporation. S’observer sois-même est vécu comme « un effet de surprise » pour la plupart. Les sens fonctionnent différemment et toute communication avec les êtres humains est suspendue. En revanche d’autres rapportent avoir une vision à 360°, de pouvoir « zoomer » sur un point précis. Pour certains les douleurs disparaissent. Tandis que pour d’autres, ils rapportent pouvoir pénétrer complètement les pensées d’autrui. Certains vivent mal ce passage en éprouvant une grande solitude.

Sixième étape selon les témoignages D’EMI: le contact avec des proches.

 

témoignages EMI: le contact avec des proches

le contact avec des proches

 

Plusieurs personnes déclarent avoir eu des contacts avec des proches lors de leur EMI. Certains déclarent avoir eu ces contacts au début de l’expérience. D’autres au contraire relatent avoir fait ces rencontre bien après.

Lors de ses contacts les expérienceurs racontent que ces personnes seraient là pour leur faciliter le passage, les rassurer sur l’évènement en cours.  En revanche d’autre raconte qu’on leur fait savoir que leur heure de mourir  n’a pas encore sonné, et qu’il leur fallait réintégrer leur corps physique.

« ça m’est arrivé à la naissance d’un de mes enfants. L’accouchement avait été très difficile, j’avais perdu beaucoup de sang . C’est à ce moment que je me suis aperçue de la présence d’un tas de monde, planant à la hauteur du plafond de ma chambre. Tous des gens que j’avais connue autrefois et qui étaient décédés. Ils avaient tous l’air content. C’était comme si je revenais chez moi et que l’on soit venu m’accueillir sur le seuil pour me souhaiter la bienvenue »

Un autre témoignage raconte quand à lui avoir reçu comme un ordre, celui de réintégrer son corps.

J’ai entendu une voix, pas une voix humaine, c’était comme une audition au delà des sens physiques, qui me disaient ce que j’avais à faire en l’occurrence réintégrer mon corps!!

Cette lumière est généralement qualifié de claire ou de blanche. D’après les récits récoltés par le Dr Moody tous sans exceptions rapportent qu’il s’agit d’un être, une entité, une personne possédant une personnalité nettement définie. Un attrait « magnétique » irrésistible émane de cet être. L’interprétation de cette lumière va dépendre des croyances de chacun. Mais le plus troublant reste les personnes athées qui déclarent également la présence de cet entité. 

Septième étape de l’EMI: la lumière intense.

 

témoignages EMI la lumière intense

la lumière intense

 

 

Selon le Dr Moody, au vues des différents témoignages qu’il a analysé, l’intense lumière est l’élément le plus impressionnant, le plus intenses rapporté par ces différents témoignages.

Un rayonnement indescriptible, cependant beaucoup insistent sur le fait qu’elle n’éblouit pas , ne brûle pas les yeux et n’empêche pas de voir distinctement.

« J’ai entendu les médecins dire que j’étais mort. À ce moment-là je me suis senti dégringoler. Je ne trouve pas de mots pour exprimer ça. Tout était très noir, sauf que dans le lointain, j’apercevais cette lumière. C’était une lumière très brillante, mais pas très grande. Elle augmentait à mesure que je m’approchais.

Huitième étape selon des témoignages d’EMI: voir sa vie défiler.

 

témoignages d'EM: voir sa vie défiler

voir sa vie défiler

 

Le contact avec cet entité « Dieu », « être de lumière » peu importe le nom qu’on lui attribue joue un rôle d’émissaire ou de guide. Les expérienceurs raconte communiquer en faisant un transfert direct de la pensée d’une netteté et d’une clarté absolue. Cette « conversation ramène à la vision panoramique de sa vie passée. Comme pour s’auto juger sur ses actions, dans le but d’éveiller la réflexion. Le rythme en est extrêmement rapide, les souvenirs se succèdent à une vitesse vertigineuse, dans un ordre chronologique. D’autres rapportent même qu’il n’y a plus de temps, ce rappel de mémoire est instantané. Un seul regard mental suffit à tout visualiser.

Certains décrivent également des images incroyablement vivantes et réaliste. Malgré ce défilé, chaque image est perçue et reconnue. Et les sentiments associés à chaque scène renaissent. Certains relatent d’avoir lors de leur vision uniquement les faits majeurs de leur vie. En revanche certains affirment  avoir vu TOUS les actes du plus insignifiant au plus décisif.

Neuvième étape selon des témoignages d’EMI: Le retour dans le corps.

Pour le Dr Moody, les témoignages différent en fonction de l’avancée de l’EMI. En effet les sentiments les plus communément éprouvés sont un violent désir de réintégrer l’enveloppe corporelle et l’amer regret de se voir décéder.

Cependant dès que le mourant atteint un certain stade de son aventure, celui-ci n’a plus envie de revenir et va parfois jusqu’à opposer une résistance à ce retour dans le corps physique.

Des témoignages identiques, mais tous différents.

Malgré les similitudes entre les témoignages, il ne s’en trouve pas deux qui soient identiques. Les personnes qui se sont rapprochées au plus près de la mort qualifient leurs expériences d’inexprimables. Les mots ne sont pas assez forts pour décrire les sensations vécues!!

Il est difficile de faire accepter ses témoignages dans un monde où règne la logique et ou la science rime avec « démonstration », « preuve » et « conclusion ». De ce fait le Dr Moody ne parlera pas de preuves scientifiques de la vie après la mort. Mais lorsqu’il a écrit son livre il a souhaité accordé une grande valeur significative à tous ces témoignages.

 

Source :  La vie après la vie de Raymond Moody

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *