Sommes-nous sensibles aux champs magnétiques ?

Le cerveau humain peut-il réellement détecter le champ magnétique? Une récente exploration des ondes cérébrales chez les humains, suggère que les êtres humains possèdent un « sixième sens » lorsqu’ils sont entourés de différents champs magnétiques.

Cette constatation a déjà été vérifiée maintes fois sur le monde animal. En effet, les oiseaux, poissons et autres créatures détectent le champ magnétique terrestre, et s’en servent pour naviguer. Or les chercheurs se demandent depuis un certain nombre d’années, si les humains n’auraient pas cette même faculté.

 

vol d'oiseau qui migre grâce au champ magnétique et leur cerveau

Les oiseaux utiliseraient en partie le champ magnétique terrestre pour se diriger.

 

Cependant, en exposant un groupe de personnes à un champ magnétique, pointé dans différentes directions, au sein d’un laboratoire, des chercheurs japonais et américains ont découvert différents modèles d’ondes cérébrales.

Les résultats de cette expérience ont été publiés sur eNeuro. Ils prouvent que les gens réagissent inconsciemment au champ magnétique terrestre. Toutefois, les scientifiques ne savent pas exactement ni comment, ni pourquoi, nos cerveaux utilisent ces informations.

Les tests effectués jusqu’à cette étude n’avaient pas été concluants.

L’effet du champ magnétique sur le cerveau humain.

« La première impression fut « wow » je ne peux pas le croire!! », explique Can Xie, biophysicien à l’université de Pekin. Cette découverte est « un pas en avant pour le champ de magnétoréception et probablement un grand pas pour le sens magnétique humain ».

Cette expérience s’est déroulée avec 26 participants. Chacun des participants était assis, les yeux fermés dans une pièce obscure et sans bruit, bordée de bobines électriques. Le rôle de ces bobines, est de manipuler le champ magnétique, à l’intérieur de la pièce. La force du champ, est d’une force équivalente au champ naturel de la terre. Seulement, cette force peut être dirigée dans n’importe quelle direction.

Les sujets portaient un casque qui enregistrait l’activité électrique du cerveau, alors que les chercheurs dirigeaient le champ magnétique dans différentes directions.  Le but de cette expérience est d’enregistrer la réaction cérébrale, face à un faux champ magnétique terrestre en mouvement, sans que les personnes n’aient à bouger. En effet, le fait d’être immobile supprime les parasites d’ondes cérébrales liées aux mouvements.

Les scientifiques ont ensuite comparé les différents résultats. Un groupe où le champ magnétique était en mouvement comparé à un autre groupe dont le champ magnétique ne bougeait pas.

Champ magnétique et réactions cérébrales.

Joseph Kirschvink, et ses collègues ont examiné les ondes alpha, pour déterminer s’il y avait eu ou non une réaction du cerveau face aux changements de direction du champ magnétique. À savoir que ces ondes alpha, sont généralement celles qui dominent dans la lecture de l’EEG, lorsqu’une personne assise au repos reçoit une activité sensorielle, telle qu’un contact physique ou un bruit.

Les résultats sont assez surprenants, car les changements d’orientation du champ magnétique, ont également déclenché des changements dans les ondes alpha des sujets. En effet, lorsque le champ magnétique pointait en direction du sol devant un participant face au nord, et qu’on pivotait le champ direction nord-ouest, les scientifiques ont enregistré une baisse de 25% de l’amplitude des ondes Alpha. Cette modification est environ 3 fois plus forte que les fluctuations des ondes Alpha observées sur le groupe où le champ magnétique était fixe.

Autre fait surprenant, le cerveau des personnes testées n’a montré aucune réponse face à un champ magnétique tournant pointé vers le plafond de la pièce. Les tests ont été recommencés des mois plus tard et ont montré des résultats identiques.

« C’est un peu fascinant de penser qu’il se passe des choses dont nous ne sommes pas conscients  »  cite Peter Hore à l’université d’Oxford.

Seulement « les affirmations extraordinaires ont besoin de preuve extraordinaire, et dans ce cas, pouvoir les reproduire dans un autre laboratoire »

Cette sensibilité du cerveau, face au magnétisme soulève des interrogations.

Si les faits et les résultats s’avèrent reproductibles, ils soulèveront quelques interrogations. Pourquoi, les gens réagissent à un champ magnétique orienté vers le bas, mais pas vers le haut?

Les participants de l’étude, originaires de l’hémisphère nord, devraient ressentir les champs magnétiques orientés vers le bas comme naturel, tandis que les champs ascendants constitueraient une anomalie, déclarent les chercheurs.

Les animaux magnétoréceptifs ont la particularité de pouvoir fermer leur boussole interne lorsqu’ils rencontrent des champs étranges, comme les éclairs qui peuvent les égarer. Les humains originaires de l’hémisphère nord pourraient également mettre leur sens magnétique à l’arrêt lorsqu’ils sont confrontés à des champs pointant vers le haut.

Pour confirmer cette hypothèse, l’expérience devrait être testée avec des candidats originaires de l’hémisphère sud.

De plus, l’attention du cerveau sur les rotations dans le sens antihoraire, mais pas dans le sens horaire est quelque chose d’assez surprenant sur lequel nous n’avons pas d’explication.

La présence de magnétite dans le cerveau.

Un mystère plus surprenant encore, que fait notre esprit de ces données? Nous n’en avons aucune idée. Et comment notre cerveau détecte ce changement magnétique? À cela les chercheurs pensent que les modèles d’ondes cérébrales découverts dans cette étude, pourraient s’expliquer par des cellules sensorielles contenant un minéral magnétique dénommé la magnétite.

 

La présence de magnétite dans le cerveau

Magnétite est une espèce minérale. Chez l’humain on en a trouvé dans plusieurs zones du cerveau. Les fonctions de la magnétite dans cet organe sont encore incomprises.

 

Cette première preuve convaincante que les hommes traitent inconsciemment des signaux magnétiques; est la première étape pour tenter de comprendre comment et pourquoi nous réagissons à ces signaux.

Sources: Science News

 

N’y aurait-il pas un lien avec la géobiologie qui est l’étude des agressions telluriques, d’origine naturelle?  Cette science considérée comme ésotérique fait pourtant un lien étroit entre santé et géobiologie.

Vous avez aimé, partagez-moi !!