Accueil > Santé et bien-être > La schizophrénie pourrait venir du chat

La schizophrénie pourrait venir du chat

lien chat et schizophrénie

Pourrait-il y avoir un lien entre le chat et la schizophrénie ? Bien que la question fasse sourire, elle reste néanmoins très sérieuse.

La schizophrénie est l’une des pathologies psychiatriques les plus sévères. Elle se manifeste par une désorganisation de la personnalité et une altération de la perception de la réalité.

L’hypothèse d’un lien entre le chat et la schizophrénie a émergé, après qu’une étude de cas soit publiée dans Journal of Central Nervous System Disease.

Cette étude concernait un jeune américain de 14 ans présentant un comportement psychotique a été diagnostiqué comme schizophrène. Pendant une période de 18 mois, l’adolescent a été examiné par de nombreux spécialistes.

Tous les traitements contre la psychose ont malheureusement échoué.

Une bactérie transmise par les chats.

Cependant, un médecin va remarquer des lésions sur la peau du patient. Or, ces lésions sont souvent associées à Bartonella henselae , une bactérie transmise par les chats.

Cependant, la corrélation entre cette bactérie et la schizophrénie a grandement étonné les scientifiques, car cette infection est généralement de courte durée et n’a jamais été associée à des troubles tels que la schizophrénie.

Mais grâce à un traitement antibiotique, les symptômes ainsi que la bactérie ont entièrement disparu.

«Ce cas est intéressant pour un certain nombre de raisons. Au-delà de suggérer que l’infection à Bartonella elle-même pourrait contribuer à des troubles neuropsychiatriques progressifs comme la schizophrénie, elle soulève la question de la fréquence à laquelle l’infection peut être associée à des troubles psychiatriques en général.», explique le Dr Ed Breitschwerdt

Des corrélations entre le chat et la schizophrénie.

Doit-on forcément faire le lien entre la schizophrénie et le chat ?

« Nous devons être très prudents, la recherche dans ce domaine n’en est qu’à ses débuts » Dr Ed Breitschwerdt

Cependant, plusieurs études vont dans ce sens. L’une d’elle publiée récemment par une équipe américaine montre que les personnes mordues par un chat avant l’âge de 13 ans ont plus de risques de développer une schizophrénie.

D’autres études ont révélé un lien entre la schizophrénie et une infection à « Toxoplasma gondi » un parasite également transmis par le chat. (source: Med Sci)

« Cette association n’est pas retrouvée dans toutes les études, mais les résultats contradictoires s’expliquent peut-être par le fait qu’on a cherché un seul organisme alors que plusieurs sont possiblement impliqués » Dr Ed Breitschwerdt

Attention aux griffures de chat.

Les chats (sauvages comme domestiques) peuvent transmettre des maladies à l’homme, en particulier par griffure ou morsure. Ainsi, un tiers des personnes griffées développent une infection.

En effet, les griffes du chat portent de nombreux germes, sources possibles de pathologies telles que la maladie des griffes du chat.

Aucune de ces affections n’est contagieuse d’homme à homme.

En revanche, la bactérie Bartonella henselae se transmet d’un chat à l’autre par les puces. La bactérie est principalement hébergée dans la cavité buccale (bouche) des chats et déposée pendant la toilette sur le pelage et les griffes.

Pour limiter la circulation de la bactérie, vous pouvez traiter régulièrement votre chat contre les puces. Les jeunes chats, s’ils n’ont jamais reçu de traitement anti-puces, sont plus exposés à une infestation.

Environ 40 % des chats européens sont porteurs de Bartonella henselae, à un moment donné de leur vie

Soyez vigilant devant toute lésion liée à une griffure, même si elle est isolée et / ou superficielle. Ce type de plaie doit être traité rapidement.

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *