Accueil > Santé et bien-être > Les bienfaits de la cohérence cardiaque sur la santé.

Les bienfaits de la cohérence cardiaque sur la santé.

Bienfaits cohérence cardiaque de David Servan Schreiber

La cohérence cardiaque est un exercice respiratoire mis au point par le Dr David Servan-Schreiber. L’intérêt de la cohérence cardiaque est de créer une connexion entre le cerveau et le cœur.

Lorsque l’on demande aux gens quel est l’organe qui contrôle les fonctions essentielles du corps. La majorité répondra, le plus souvent, le cerveau. Effectivement, la croyance que le cerveau est le centre de contrôle du corps humain, a été universellement acceptée. Cette croyance et tenue pour acquise depuis longtemps, sans qu’elle ne soit remise en question.

Bien qu’il soit vrai, que les fonctions du cerveau englobent des caractéristiques comme la perception, les compétences motrices, le traitement de l’information, la diffusion de substances chimiques. Mais il est également vrai que le cerveau à lui seul est incapable d’accomplir ces choses. Il fait partie d’un ensemble plus vaste qui commence dans le cœur.

Le cœur, est-il une simple pompe ? C’est ce que l’on nous enseigne à l’école, le cœur est une pompe extraordinaire. En effet pour un adulte en moyenne le cœur bat 101 000 fois par jour, faisant circuler 7.5 litres de sang à travers 96 500 kilomètres d’artères. Cependant à la vue de tous, il reste une simple pompe isolée qu’on peut entretenir et remplacer comme une pièce mécanique.

La cohérence cardiaque un message du cœur

La cohérence cardiaque est un moyen de communication entre le cœur et le cerveau

La cohérence cardiaque et ses bienfaits. 

La respiration par cohérence cardiaque possède de nombreux bienfaits comme nous allons le voir, mais comment cela fonctionne ? Tout commence en 1991, quand une incroyable découverte fût publiée dans la revue «neurocardiology ».

Cette étude a fait émerger le doute sur la fonction de simple pompe du cœur. L’équipe de scientifiques dirigée par le Dr J Endrew Armour, de l’Université de Montréal, a étudié le lien qu’il pouvait y avoir entre le cœur et le cerveau.

Les chercheurs ont découvert qu’environ 40 000 neurones forment un réseau de communication dans le cœur.

Un neurone décrit une cellule spécialisée qui peut être excitée (stimulée électriquement) afin de pouvoir partager de l’information. Cependant, il reste évident qu’une majorité de neurones se trouvent dans le cerveau et le long de la moelle épinière. Mais la découverte en plus petits nombres de ces cellules dans d’autres organes (cœur, intestins) nous offre un nouvel aperçu du niveau de communication qui existe dans le corps.

Dans leur rapport les scientifiques déclarent :

Le cerveau du cœur est un réseau complexe de nerf, de neurotransmetteur, de protéines, dont les cellules sont semblables à celles que l’on trouve dans le cerveau proprement dit.

 Il est apparu clairement ces dernières années qu’une communication bidirectionnelle sophistiquée se produit entre le cœur et le cerveau, chacun influençant la fonction de l’autre.

Cette découverte a ouvert les portes à une nouvelle branche de la médecine la neurocardiologie.

Cette discipline étudie les aspects neurophysiologiques, neurologiques et neuroanatomiques de la cardiologie. La conséquence de cette découverte fut d’admettre que la neurocardiologie, est la compréhension du fait que le corps est interconnecté et qu’il s’intègre à d’autres systèmes.

Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

La cohérence cardiaque a été popularisée par l’institut HeartMarth. C’est un exercice respiratoire très simple qui consiste en une inspiration de cinq secondes,  puis cinq secondes d’expiration. Soit un total six respirations par minute, sur une séance de cinq minutes.

Notre cœur possédant un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, celui-ci communiquerait directement avec le cerveau. En agissant sur notre rythme cardiaque via ces exercices de respiration, nous aurions la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau.

Les bienfaits de la cohérence cardiaque, à effets immédiats sont l’augmentation de l’amplitude de la variabilité cardiaque, une diminution du niveau de cortisol qui est l’hormone du stress.

Les bienfaits de la cohérence cardiaque à long terme (au bout d’une dizaine de jours) :

  • Diminution de l’hypertension artérielle
  • Diminution du risque cardiovasculaire
  • Régulation du taux de sucre
  • Réduction du périmètre abdominal
  • Meilleure récupération
  • Amélioration de la concentration et de la mémorisation
  • Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité
  • Meilleure tolérance à la douleur
  • Amélioration de la maladie asthmatique
  • Amélioration des maladies inflammatoires

L’importance de l’amplitude cardiaque, reconnue il y a 3 000 ans.

La première publication sur le sujet se trouve dans le Huangdi Nei Jing, le plus ancien traité de médecine connu. La médecine chinoise constatait que les personnes en bonne santé avaient un pouls plus irrégulier que les personnes en mauvaise santé.

 

traité de médecine chinoise les bienfaits cohérence cardiaque

le plus ancien traité de médecine connu

D’autres écrits traitant des pulsations cardiaques ont été trouvés par Ebers sur un papyrus découvert à Luxor datant de la civilisation égyptienne en 1550 avant Jésus Christ.

Ce Papyrus fait état des connaissances empiriques des médecins égyptiens et des croyances de leur civilisation. Il nous donne une description du cœur et des principaux vaisseaux sanguins. Ainsi que les prémices de l’analyse du rythme cardiaque.

L’intérêt pour l’organe cardiaque se poursuivra à travers différentes périodes comme la Grèce antique avec Aristote ou Hippocrate aujourd’hui considéré comme le père de la médecine.

Claudius Galien (131-201 ou 216) physicien mathématicien grec étudie ensuite la médecine à travers les soins qu’il prodiguait aux gladiateurs.  À travers ses expérimentations, il décrivit les pulsations par la palpation de l’onde de pouls. Il fut ainsi le premier à tenter de décrire qualitativement les pulsations.

Ces écrits introduisent pour la première fois l’irrégularité des battements comme une variable diagnostique pour un pronostic vital. Effectivement le fait que la variabilité cardiaque qui désigne la capacité du cœur à accélérer et à ralentir, l’importance de celle-ci se mesure à son amplitude. Plus l’amplitude est élevée et plus l’état d’équilibre et de santé est important. C’est un fait reconnu de nos jours  en médecine.

La cohérence cardiaque le débat scientifique.

Les vertus de la cohérence cardiaque divisent la communauté scientifique en deux groupes. Les pour, et ceux qui considèrent la cohérence cardiaque comme un danger.

Selon wikipédia: L’efficacité de la cohérence cardiaque n’est pas reconnue. L’AFIS, qui lutte contre la désinformation scientifique, la considère comme une pseudo-science parmi d’autres et en dénonce la promotion.

Sur le célèbre forum, les sceptiques du Québec, dont le principal objectif est de lutter contre la pseudo science et promouvoir la pensée critique et la rigueur scientifique, on peut constater que ce phénomène n’est pas pris au sérieux.

Si le coeur avait des capacités précognitives aussi faciles à mettre en évidence, une telle expérience se répandrait dans la communauté scientifique comme une traînée de poudre.

Sur une page du site de « cohérence cardiaque », ils prétendent qu’il faudrait que le cœur accélère et décélère constamment ce qui est absurde.

La cohérence cardiaque n’apparaît pas comme une notion cardiologique : on n’en trouve nulle mention dans le Braunwald (qui est, rappelons-le, une des « bibles » de la cardiologie)

Pourtant, tout le monde ne partage pas l’avis de ces sceptiques. Pour certains médecins, loin d’être un danger, la cohérence cardiaque est largement encouragée pour ses nombreux bienfaits.

Les avis positifs sur la respiration 365.

En effet, certains médecins comme le Dr Rueff diplômé universitaire de Cancérologie soutiennent fermement la cohérence cardiaque.

Il cite dans sa lettre :

Je reviens de la Faculté de Médecine de la Timone, à Marseille, où étaient organisées deux journées de Congrès à propos de la cohérence cardiaque.

Comme d’habitude, on a longtemps crié au charlatanisme à propos de la cohérence cardiaque, jusqu’à ce que la Fédération Française de Cardiologie la recommande officiellement pour mieux gérer son stress.

Mais ce médecin n’est pas le seul à venter les mérites de la cohérence cardiaque.

En effet, il existe de nombreux articles publiés dans des médias comme l’observatoire santé qui met en avant les bienfaits de la cohérence cardiaque. Un autre article de l’institut français d’EMDR cite:

La pratique de la cohérence cardiaque existe dans le milieu du sport de haut niveau depuis de nombreuses années. Ce fut l’une des toutes premières applications de la cohérence cardiaque. De nombreux professionnels du sport, et non des moindres (Tiger Wood, Roger Federer, Michael Jordan, Florent Manaudou, les clubs d’élite comme le FC Barcelone ou le Racing Métro), l’utilisent dans un but d’optimisation des performances.

Sur ce point, de nombreuses applications ont été développées afin de pratiquer ces exercices de cohérence cardiaque. L’institut français d’EMDR recommande, le RespiRelax, Heart Rate+ ou encore Cardio Zen.

La cohérence cardiaque, un guide respiratoire utilisé dans certaines écoles.

Cliquez deux fois pour lancer la vidéo (mobile)

La cohérence cardiaque a été complètement discréditée à ses débuts. On peut constater d’une part que cet exercice respiratoire est non reconnu par l’AFIS (association française pour l’information scientifique).  D’un autre coté la respiration par cohérence cardiaque est largement pratiquée et reconnue par des professionnels.

Vous avez aimé, partagez-moi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *